Julia roberts and brad pitt dating

Suivent une série d'autres projets, beaucoup plus mineurs : les comédies romantiques Les Complices en 1994, avec Nick Nolte, puis Amour et Mensonges, de Lasse Hallström, en 1995, avec Dennis Quaid.Et fait partie du casting de stars dans la satire Prêt-à-porter, écrite, produite et réalisée par Robert Altman.En 2001, Soderbergh la dirige de nouveau dans le film de casse Ocean's Eleven, où elle joue la seule femme d'un casting quatre étoiles dominé par George Clooney, Brad Pitt et d'un jeune Matt Damon.La même année, elle partage l'affiche de la comédie d'action Le Mexicain, de Gore Verbinski, avec Brad Pitt, qui divise la critique ; puis de la satire légère Couple de stars, avec Catherine Zeta-Jones et Billy Crystal, où elle joue les vilains petits canards.Elle est une des actrices les mieux payées de Hollywood.Son frère, Eric Roberts, sa sœur, Lisa Roberts Gillan et sa nièce, Emma Roberts, sont également acteurs.Elle renoue avec son genre de prédilection en 1997 pour la comédie romantique Le Mariage de mon meilleur ami, de P. Hogan, où elle parvient cependant à s'éloigner du personnage de l'héroïne lisse et sans aspérités, en compagnie de Cameron Diaz et Rupert Everett.Ce succès l'a conduit à enchaîner dans ce registre : en 1999, elle porte ainsi Coup de foudre à Notting Hill, de Roger Michell, où elle joue de son image en incarnant une star qui tombe sous le charme d'un libraire londonien interprété par Hugh Grant ; puis retrouve Garry Marshall et Richard Gere pour une fausse-suite de leur succès passé, Just married (ou presque), qui est accueilli très fraîchement.

Entre temps, elle est devenue une jeune vedette, grâce à deux œuvres remarquées : en 1988, la comédie dramatique Mystic Pizza, de Donald Petrie, est déjà un joli succès critique et commercial, et la révèle au grand public.En 2008, le drame au casting quatre étoiles, Fireflies in the Garden, est un échec critique et commercial.Mais en 2009, son tandem formé avec Clive Owen dans la romance d'espionnage Duplicity, de Tony Gilroy, lui permet de renouer avec la fibre légère mais élégante de Soderbergh. Elle est révélée par la populaire comédie romantique Pretty Woman en 1990, et devient une star planétaire.Elle obtient la consécration internationale en 2001 en recevant l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans le film Erin Brockovich, seule contre tous.Mais c'est en 1993 qu'elle parvient à se faire de nouveau à s'imposer comme une valeur sûre, en interprétant le premier rôle féminin du thriller politique L'Affaire Pélican , de Alan J.

630

Leave a Reply